La notion de ciblage dans un rituel


Le sorcier a besoin d’une trace pour établir un contact sur le plan subtil de la victime pour la cibler. Cela peut être une photo, un vêtement, une trace ADN (comme la salive, l’urine, le sang…) ou tout simplement le nom par lequel on appelle la cible (sa victime) et elle répond. Pour un sorcier connaisseur, cela est suffisant.
Par exemple, le sorcier peut décider de le rendre une personne malade de folie en agissant sur son corps subtil mental. Le corps de la pensée, de la conscience et du raisonnement, une fois perturbé, impact directement sur le corps physique « le cerveau » de la personne. Cela peut se manifester sans aucune raison raisonnable ni même visible lors des examens médicaux.
En effet, le corps spirituel et le corps physique sont liés, si l’un est perturbé l’autre l’est aussi.
Dans les rituels de magie vaudou , l’utilisation d’une poupée est suffisant pour symboliser la victime et l’atteindre avec leurs intentions.
C’est pour cela qu’il est conseillé de se faire consulter par rapport au monde spirituel par une personne compétente si les examens médicaux ne montrent rien.
Dans des sectes, les sorciers se rassemblent et décident du sort de leurs victimes (des personnes importantes) pendant une de leurs réunions nocturnes. Ils siègent comme dans nos tribunaux modernes et prennent une décision à l’unanimité.
Si la personne a vraiment commis un délit selon eux, alors, la peine est prononcée selon le plaignant qui n’est autre qu’un des maîtres sorciers.

Contactez moi WhatsApp ou appele

+229 94 61 64 68

ARESSE EMAIL.....  kpingla12@mail.com

Que les bénédictions soient...